VIDEO - "Une réquisition" : Jean-Michel Cohen plaide pour une mobilisation sur la production des vaccins

·1 min de lecture

Critiquée au début pour sa lenteur, la campagne de vaccination ne finit pas de faire couler de l'encre ces derniers jours en France. Désormais, les principaux centres de vaccination font face à une demande trop importante de personnes souhaitant se faire vacciner, comparé aux stocks qu'ils ont en leur possession. Pour arriver à l'objectif de 70 millions de personnes vaccinées contre le coronavirus en France d’ici à la fin de l’été, le gouvernement comptait, en grande partie, sur une livraison de vaccins d’AstraZeneca, mais l’entreprise pharmaceutique ne pourra pas tenir ses promesses. Le ministère de la Santé a annoncé que le laboratoire britannique ne livrera que 4,6 millions de doses à la France d’ici mars, soit deux fois moins qu’attendues. À cela s'ajoutent les échecs de production des vaccins de l'Institut Pasteur ​et le retard pris par Sanofi, dans un contexte épidémique toujours aussi fort. Devant ce constat, le docteur Jean-Michel Cohen, médecin et directeur de la clinique médicale Desfeux (92), a appelé à "une mobilisation complète, une réquisition des laboratoires et du brevet", ce jeudi 28 janvier, dans l'émission Morandini Live ! sur CNews.

Le docteur Jean-Michel Cohen rebondissait aux propos de Gilane Barret, éditorialiste à CNews, qui s'est étonné que "le gouvernement n'engage pas un effort de guerre". Dans la suite de son argumentaire, le journaliste s'est également interrogé : "Aujourd'hui, c'est une guerre sanitaire. Pourquoi nos industries ne sont pas réorientées (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Diana topless en Espagne : pourquoi la famille royale est rattrapée par ce mauvais souvenir
Louise, la petite-fille de Gérard Depardieu, orpheline : "Elle m'épate", confie sa tante Julie
Mazarine Pingeot : comment sa fille lui met la honte
"Personne n'aurait compris" : Jean-Michel Blanquer coupe court à ses ambitions politiques
"On se dit tout" : Christine Kelly se confie sur ses relations avec Eric Zemmour