VIDEO. Réchauffement climatique : 2020, l'année de tous les records…

54,4°C en Californie, 38°C en Sibérie, 20,7°C en Antarctique... 2020 devrait être l'une des 3 années les plus chaudes jamais enregistrées, rejoignant les précédents records établis en 2016 et 2019. De janvier à octobre 2020, la température moyenne à la surface du globe a été supérieure d'environ 1,2°C à l'époque préindustrielle s'étalant de 1850 à 1900. La France a été marquée par un phénomène inédit depuis le début des mesures en 1900 : la température maximale moyenne a dépassé 30°C pendant 4 jours de suite en septembre. 2020 dépasse la normale de près de 1,5°C Avec une température moyenne proche de 14°C au cours de l'année, 2020 dépasse la normale de près de 1,5°C. Le reste du bassin méditerranéen a enregistré des températures records pour le mois de mai enregistrées en Turquie (44,5°C), à Chypre (43,5°C) et en Italie (39,9°C). En Californie, le thermomètre est monté à 54,4°C dans la Vallée de la Mort le 16 août 2020 : un record mondial depuis 1931. Une situation inquiétante en Sibérie arctique En Sibérie arctique, les températures ont dépassé de plus de 5°C les moyennes habituelles. Le 20 juin, le thermomètre a même affiché 38°C dans la ville russe de Verkhoyansk, une température jamais enregistrée au nord du cercle arctique. Et la situation est comparable au Pôle Sud : la température moyenne sur l'année dans l'extrême nord de l'Antarctique a été supérieure à 0°C en 2020. Cela ne s'était pas produit depuis 31 ans. À l’échelle mondiale, la dernière décennie est la plus chaude jamais observée. Pour stopper cette hausse des températures, selon l'ONU, les pays devront réduire la production de combustibles fossiles de 6 % par an entre 2020 et 2030.