VIDEO. Qu'est devenu Fabbrick, le concept anti-gaspillage ?

Pour transformer les vêtements usagés en nouveau matériau, Clarisse Merlet a fondé FabBRICK. Un an après l'avoir rencontrée, Brut est allé voir ce qui avait changé... "Jusqu'ici, mon projet, c'est pas qu'il impressionnait pas mais il impressionnait peut-être un peu mes proches ou des petites entreprises qui se disaient qu'il y avait un potentiel mais là le fait d'avoir été contactée par des grandes entreprises pour recycler des tonnes et des tonnes de textiles, je me suis dit qu'en fait on avait une vraie solution, qu'il n'y en avait pas beaucoup", explique Clarisse. Une expansion très rapide Avec un nouveau local 4 fois plus grand, 6 salariés, 5 machines et 2 fois plus de surface de séchage, la fondatrice de FabBRICK se réjouit aujourd'hui de la rapidité avec laquelle s'est développée son entreprise. "Il y a des choses que je pensais faire en 2021 qu'on a déjà faites. Même des choses que je pensais faire en 2022 qu'on a déjà faites", explique-t-elle. Pour Clarisse, les enjeux sont les mêmes : "Cette année, on a recyclé 2 fois plus que ce que l'on pensait. Et on veut vraiment rester dans cette ligne de conduite, dans ces valeurs. Le risque ça aurait été de faire du greenwashing pour certaines entreprises, c'est pour ça qu'on a refusé quelques commandes."