VIDEO. Aux quatre coins du monde, elles racontent la première fois qu'elles ont entendu parler du clitoris

Elles s'appellent Amal, Claire, Olga, Nilmisha, Pauline, Sacha... Pour Brut, elles reviennent sur la première fois où elles ont entendu parler de clitoris. "La première fois que j'ai découvert mon clitoris, je crois que j'étais un peu sceptique, confuse et inquiète parce que je me disais : "J'espère que je ne suis pas la seule qui a ça, j'espère que toutes les femmes ont aussi cette petite partie qui sort de leur vagin", raconte Nimisha. Pauline, elle, se souvient en avoir entendu parler à la fin du collège "En 4e, 3e, donc on savait dessiner des pénis depuis bien longtemps", sourit-elle. "Un pouvoir magique entre les mains" Hadja, guinéenne, se souvient très bien du jour où elle a entendu parler du clitoris. Elle avait 11 ans et c'était en faisant des recherches sur l'excision. "Je suis allée voir la définition de l'excision. J'ai vu le mot clitoris dedans mais je savais pas ce que c'était le clitoris", explique-t-elle. De son côté, Caroline a compris ce qu'était le clitoris tardivement, "grâce à un chéri" lui ayant demandé si elle "se caressait". "J'ai pris un miroir et j'ai regardé et c'est là que j'ai découvert mon clitoris. Et c'est peut-être à partir de ce moment-là que j'ai commencé à me dire que je pouvais prendre du plaisir seule et que je n'avais pas forcément besoin d'un homme pour me faire plaisir", se souvient-elle. Quant à Masha, cette dernière raconte le changement dans son rapport avec son corps. "Je me suis dit : "Mais wow, on a un pouvoir magique entre les mains, c'est vraiment génial !"", se réjouit-elle.