VIDEO. Aussi prisé que mystérieux… On vous raconte l’histoire de Banksy

Il n'a pas besoin d'être vu pour être célèbre. Banksy est l'un des artistes du guerilla art les plus prisés au monde. Sa première peinture murale est découverte en 1999, à Bristol. Il commence à utiliser des pochoirs après s'être tenu à l'écart de la police, pour être plus efficace. Le message transmis à travers ses œuvres est profondément pacifiste, anticapitaliste, contestataire. Il utilise comme sujets les rats, les singes, les policiers, les soldats, les enfants, les personnes âgées. L'homme mystère Malgré sa célébrité, Banksy n'a jamais dévoilé sa véritable identité. Dans les années 2000, ses œuvres commencent à apparaître à Londres. En 2005, il voyage en Cisjordanie et réalise 8 pochoirs. On retrouve son art dans les rues, sur les bâtiments, dans les lieux publics. Ses œuvres sont donc souvent repeintes, voire détruites, assez facilement, comme en 2007, lorsque l'organisme des transports en commun de Londres repeint son "Pulp Fiction". Aujourd'hui, le public se bat pour la conservation de ses œuvres à leurs emplacements d'origine. Banksy a organisé des expositions à New York et Los Angeles, à Londres et Sydney. Quelques unes de ses œuvres ont été vendues à plusieurs centaines de milliers de livres sterling. En 2018, il élabore un coup médiatique avec "La Petite Fille au ballon", qui s'autodétruit après avoir été vendue à 1,2 million d'euros. En 2009, son "Parlement des singes" mettant en scène des chimpanzés à la Chambre des communes britannique a été vendu à 11 millions d'euros.