VIDEO A prendre ou à laisser : Cyril Hanouna surpris par le strip-tease de deux candidats

·1 min de lecture

C'est de plus en plus chaud sur le plateau d'A prendre ou à laisser ! Après la prestation très très sexy d'une candidate, danseuse de cabaret de profession, ce lundi 8 février, Cyril Hanouna a encore eu droit à une représentation très hot dans son émission. Cette fois, c'est la gent féminine qui en a pris plein les yeux. Alors que Naouale, la candidate du jour, choisissait la boîte d'un certain Alexandre "le bordélique", celui-ci a annoncé qu'il avait préparé une petite surprise avec son acolyte Thomas. Ce dernier avait déjà retenu l'attention de l'animateur pour sa ressemblance avec l'acteur Anthony Dupray. Mais il est aussi strip-teaser. Les deux hommes se sont donc effeuillés en duo sur C8.

Très sûr d'eux, les deux participants d'A prendre ou à laisser ont commencé à danser en enlevant le haut, puis le bas. Après avoir enchaîné les déhanchés et une petite chorégraphie, les deux hommes se sont retrouvés en caleçon devant les caméras pour le plus grand bonheur des femmes présentes sur le plateau de l'émission. Si Thomas n'a pas hésité à afficher ses tablettes de chocolat, Alexandre, beaucoup moins sportif, a opté pour un trait d'humour en portant un t-shirt représentant un torse musclé. Un détail qui a amusé Cyril Hanouna. Ce dernier n'a d'ailleurs pas manqué de le féliciter. "C'est pas mal ! Vous avez bien bossé ! Bravo !", a-t-il assuré. Et ce petit strip-tease a porté chance puisque la boîte de Thomas renfermait la somme de 10 centimes. De quoi rendre folle de bonheur Naouale. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Top Chef 12 : qui est Baptiste Trudel, le chef « sexy, funky, tasty » ?
Jean-Marie Bigard : son coup de gueule contre Assa Traoré
Cyril Lignac pose avec son père : les internautes sont frappés par leur ressemblance
VIDEO Les Reines du shopping : gênée par le décolleté d'une concurrente, une candidate prend une décision radicale pour son mari
"C'est de la merde leur tournoi" : le gros coup de gueule de Benoît Paire contre l'Open d'Australie