VIDEO. Ces ponts aident les animaux à traverser les autoroutes sans risquer leur vie

"C'est tout simplement des grands ponts ou des tunnels qui sont installés au-dessus ou au-dessous de l'autoroute et qui permettent aux animaux de traverser en toute sécurité", explique Emmanuel Rondeau, réalisateur et photographe. Voici les écoponts, qui enjambent les routes, et les écoducs, creusés en dessous. Leur but : réduire l'impact des 12 000 kilomètres d'autoroutes françaises sur les animaux sauvages. Une démarche inspirante En Europe, chaque année, les routes tuent environ 194 millions d'oiseaux et 29 millions de mammifères. En France, sur les 9200 kilomètres de voies gérés par des sociétés d'autoroutes, on compte plus de 1800 passages pour la faune. Certains sont spécialisés pour certaines espèces, comme ce chiroptéroduc destiné aux chauves-souris. Pendant plusieurs mois, Emmanuel Rondeau s'est intéressé à cet écopont situé à côté de Bordeaux. Il a notamment réussi à y capturer une photo de cerf au-dessus des voitures. Pour être efficaces, ces infrastructures doivent être placées sur des itinéraires d'animaux, reproduire au mieux leur milieu naturel et être combinées à des clôtures le long des routes. "On sait qu’il ne suffira pas de quelques écoponts pour régler le problème qu'on a devant nous, mais je trouve que, et c’est aussi pour ça que j'avais envie de faire cette image (…) Elle montre que quand on met toute notre ingénierie, toute notre intelligence humaine, non pas à détruire tout ce qu'on peut autour de nous, mais au contraire à essayer de construire des ponts plutôt intelligents, eh bien on voit que ça fonctionne et qu'on peut faire des choses inspirantes", estime le photographe.