VIDEO. Les planètes Jupiter et Saturne ont rendez-vous dans le ciel, un phénomène qui n'arrive que tous les 20 ans

Les astronomes et passionnés d'observation spatiale ont déjà réglé leur montre. Lundi 21 décembre, à 19h22 en France métropolitaine, les planètes Jupiter et Saturne vont se croiser dans notre ciel, donnant l'illusion de ne faire plus qu'une. Ce phénomène rare, connu sous le nom de "grande conjonction", n'a lieu que tous les vingt ans. " On va tout avoir dans un même champ, les bandes équatoriales de Jupiter et ses satellites principaux, ainsi que les anneaux de Saturne, se réjouit Florent Deleflie, astronome à l'Observatoire de Paris. Ça va être spectaculaire !" Les deux plus grosses planètes de notre système solaire se tiendront "à une toute petite distance minimale dans le ciel", spécificité de cette année 2020. La dernière fois qu'un tel rapprochement a eu lieu, c'était en 1623, comme le rapporte le site spécialisé Futura Sciences. "En réalité, ces planètes resteront évidemment à bonne distance l'une de l'autre", sourit le scientifique. L'immense Jupiter est en effet située à une distance moyenne de 775 millions de kilomètres de la Terre. La sublime Saturne se situe encore plus loin de nous, à 1,4 milliard de kilomètres en moyenne. Un phénomène observable partout, même en ville "Evidemment, plus on s'éloigne des lumières urbaines, mieux c'est, prévient Florent Deleflie, mais Jupiter et Saturne sont des planètes qui brillent suffisamment pour être observables dans des endroits très éclairés." Pour avoir une chance d'observer le phénomène, ouvrez l'oeil dès la tombée de la nuit, en direction du sud-ouest, là où le soleil vient de se coucher. "Les seules conditions essentielles sont de se placer dans un endroit où l'horizon est suffisamment dégagé, détaille Florent Deleflie, et d'espérer que la météo soit clémente." L'astronome sait déjà où il se postera pour apprécier cette rencontre. "Un lieu avec un point de vue dégagé, qui n'est pas si loin de Paris", explique-t-il simplement. Pour celles et ceux qui voudraient profiter davantage du spectacle, Florent Deleflie recommande de se rapprocher d'un club d'astronomie, que l'on peut trouver grâce à cet annuaire. Une belle occasion de prendre de la hauteur en petit groupe, dans le respect des gestes barrières bien sûr.