VIDEO - Pierre Perret révèle avoir été menacé à cause d'une célèbre chanson de son répertoire

·1 min de lecture

Son public peut toujours compter sur lui. Malgré 87 ans au compteur et des dizaines d'albums, Pierre Perret enchaîne toujours les concerts et les émissions télé. Jeudi, l’auteur-compositeur-interprète était justement dans La boîte à secrets sur France 3, où il est revenu sur l'un de ses plus grands succès : Lily, une chanson inspirée par un voyage à New York en 1972 et un meeting d'Angela Davis, icône de la lutte contre le racisme.

Un classique qui a pourtant posé "beaucoup, beaucoup de" problèmes à Pierre Perret. "Des menaces, le boycott des radios au départ... Personne ne voulait la passer parce que ce n'était pas très comestible, se souvient-il face à Faustine Bollaert. Quand on me demandait une télé, je disais "oui mais si je chante Lily". Alors on me disait "oh non !". Bah je ne venais pas", confie le chanteur engagé.

Fidèle à ses principes, l'époux de Rebecca n'a malgré tout jamais lâché. "Comme je chantais beaucoup à cette époque-là, je faisais 150/200 concerts tous les ans, je chantais Lily et à chaque fois, la salle était debout, c'était incroyable. Donc à la fin, à un moment ils se sont dit "merde, cette chanson il faut qu'on la prenne en compte". Et aujourd'hui depuis 30 ans, elle est dans les livres d'école et les enfants l'apprennent par cœur", s'est-il félicité.

Lire la suite sur le site de GALA

"C'est intrusif" : Didier Raoult refuse de répondre à une question
VIDEO - "Vous en dites trop !" : Anne-Elisabeth Lemoine spoile la fin du film de Laurent Lafitte en direct
Melania Trump abasourdie : son intimité dévoilée par son ex-porte-parole
Kate Middleton et William : ce voyage officiel annulé à la dernière minute
Obsèques de Jean-Paul Belmondo : Paul Belmondo, sa femme Luana et leurs 3 fils bouleversants à la sortie de l'église

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles