VIDEO Pierre Hermé : sous surveillance quand il a cuisiné pour Donald Trump, il raconte

Donald Trump a une obsession pour la nourriture des fast-food, mais il fait parfois quelques exceptions. Lorsqu’il est convié à des dîners d’Etat, le président américain doit abandonner ses habituels hamburgers et steaks bien cuits pour s’ouvrir - sans grande envie - à la gastronomie. Il a eu l’occasion, lors d’un passage à Paris, de goûter à un dessert concocté par un de nos plus grands pâtissiers : Pierre Hermé. Invité ce vendredi 26 juin dans Je t’aime etc, il a été lancé sur ce sujet par Daphné Bürki. « Vous avez déjà pâtissé pour Donald Trump ? », lui a demandé l’animatrice. « Une fois, lorsqu’Emmanuel Macron l’a reçu au musée d’Orsay, s’est-il souvenu. On s’est serré la main, à l’époque on pouvait se serrer la main… » C’était le 10 novembre 2018, à la veille d’une grande commémoration du 11 novembre. Ce soir-là, il y avait également les grands chefs Alain Ducasse et Anne-Sophie Pic en cuisine, qui préparaient des plats pour une cinquantaine de chefs d’Etat ou de gouvernement, dont le prince Albert II de Monaco, Angela Merkel, Justin Trudeau ou encore Recep Erdogan.

Pierre Hermé a dû cuisinier sous l’oeil d’un agent américain

« Vous voulez dire que vous aviez l’occasion de l’empoisonner et que vous ne l’avez pas fait ? », s’est amusée la chroniqueuse Caroline Diament. Mais même si Pierre Hermé avait voulu assassiner un président, il n’aurait sans doute pas pu y arriver. « Il y a des gens qui vérifient, des goûteurs, etc ? », lui a demandé l’autre invitée de Je t’aime etc, Amanda

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTOS Zahia se filme à l'arrière d'une berline et manque d'en dévoiler beaucoup trop
Patrick Sébastien se confie sur ses difficultés financières depuis qu’il a arrêté la télévision
VIDEO C à Vous : Maxime Switek fait ses adieux, Anne-Elisabeth Lemoine le coupe
VIDEO N’oubliez pas les paroles : ce cadeau original que la Maestro compte offrir à son mari avec ses gains
VIDEO Chasseurs d’appart : Stéphane Plaza très ému à l’évocation de Julie Fauroux, une ancienne collègue décédée