VIDEO Patrick Montel dans la tourmente, il fait ses adieux en direct dans Stade 2

·1 min de lecture

« Ça a été difficile à entendre, mais je comprends très bien leur choix. Alexandre Boyon et Alexandre Pasteur ont pris le relais. Je les respecte beaucoup. Ils sont très bons et moins enfiévrés que moi. » C’est avec un fair play souligné que Patrick Montel annonçait son départ de France Télévision dans les colonnes du Parisien il y a quelques jours de cela. Au placard du service des sports de France télévision depuis son soutient apporté à la marathonienne Clémence Calvin, soupçonnée d'avoir fui volontairement un contrôle antidopage inopiné au Maroc en avril 2019, le journaliste sportif ne pouvait que partir. C’est ce dimanche 8 novembre, à la fin de Stade 2, sur France 3, que les adieux ont eu lieu.

Fil rouge de Stade 2 ce dimanche 8 novembre 2020, c’est la tête haute que Patrick Montel a voulu dire merci et à bientôt à ses téléspectateurs. « Je suis très ému que la direction me fasse cette émission en cadeau pour clore cette longue histoire, a déclaré le journaliste sportif. Mon problème c'est que je ne sais pas gérer mes émotions. Donc j'espère rester digne. » Après plusieurs magnetos revenant sur ses 37 ans de carrière au sein du service des sports de France Télévision, Patrick Montel n’a pas caché son émotion en déclarant : « Dans la vie, rien n'est jamais fini ! Tout ceux qui sont devant nous, qui espèrent, qui se disent qu'ils n'ont pas de chance, qu'ils ne vont pas y arriver... Si, vous allez y arriver ! Il faut avoir confiance en soi et cette confiance là sur une piste, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Nathalie Baye en colère : ce message émouvant qui l’a bouleversée
Aya Nakamura tacle Matt Pokora, sacré meilleur artiste français aux MTV EMA 2020 (et ça fait très mal)
Inès (Koh-Lanta) : cette vérité qu'elle veut absolument rétablir dans La Villa des cœurs brisés
VIDEO Maxime Switek devient une vraie star aux Etats-Unis grâce à un fou rire en direct
VIDEO Fabrice Luchini se moque gentiment du pétage de plombs d’Olivier Véran