VIDEO - "On passe à autre chose" : Laurence Ferrari propose de se passer d'AstraZeneca

·1 min de lecture

S’il y a bien un vaccin anti-Covid-19 qui fait débat depuis quelques semaines, c’est bien l’AstraZeneca, notamment en raison du risque de thromboses. Ce mercredi 7 avril dans l’émission Punchline, diffusée sur CNews, Laurence Ferrari a donné son avis sur l’utilisation de ce dernier en France et elle n’a pas mâché ses mots. "Est-ce qu’il n’y a pas un moment où il faut se dire : ‘on arrête avec ce vaccin, il y a eu une défiance… On prend les doses qu’on a et on passe à autre chose, on en prend un autre’", a-t-elle lancé, visiblement convaincue qu’il est préférable de proposer aux Français des injections de Pfizer ou encore de Moderna à la place.

Pas de quoi convaincre Gilles-William Goldnadel, qui lui a demandé si elle "plaisante" en déclarant cela. "Pas du tout", lui a répondu la journaliste de 54 ans, sans tourner autour du pot. "La France est en train de rechercher, désespérément, des vaccins et vous, vous faites la difficile ?", a répliqué l’avocat et chroniqueur du programme. Campant sur ses positions, Laurence Ferrari s’est tournée vers le Docteur Jean-Paul Hamon pour savoir si ses patients font également la fine bouche face au vaccin AstraZeneca. "Pour moi, il n’y a aucun problème. Les gens qui ont plus de 55 ans, qui n’ont pas d’antécédent thrombo-embolique, je les vaccine sans problème. Parce que les risques sont limités, si vous voulez", a-t-il répondu, convaincu que l’on peut utiliser le fameux vaccin anti-coronavirus britannique sur certaines personnes, sans que cela (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Prince Charles : les 5 raisons de son impopularité
Françoise Hardy et l'euthanasie : comment elle a aidé sa mère à mourir
Eric Dupond-Moretti à un dîner clandestin ? Une photo trompeuse fait jaser
Le saviez-vous ? Romane Bohringer a été en couple avec le fils de Jacques Higelin
PHOTOS - Jade et Joy Hallyday : l'évolution physique des filles de Johnny et Laeticia