VIDEO - Pascale Arbillot (Nous finirons ensemble) : comment elle a découvert son endométriose

C’est d’une manière surprenante que Pascale Arbillot a appris être atteinte d’endométriose. Invitée sur le plateau de Ça commence aujourd’hui ce jeudi 14 novembre, la comédienne de Nous finirons ensemble ou J’irai ou tu iras a souhaité témoigner sur cette maladie qu’elle connaît un peu trop bien. Elle avait 18 ans lorsque les médecins ont posé un diagnostic. Sauf que celui-ci est arrivé de manière brutale, et surtout inattendue.

« J’ai été opéré en urgence pour une septicémie à la suite d’une bactérie que j’avais attrapée dans un pays étranger donc on m’a ouvert en urgence », explique-t-elle. Pourtant, à son réveil, les médecins n’évoquent pas cette opération. « Vous avez un truc très particulier qui est l’endométriose, qui a détruit une trompe », lui lance de but en blanc son médecin, avant de l'informer que « pour avoir des enfants, ça va être très compliqué ».

« Je m’en souviendrai toute ma vie »

Une annonce abrupte qui a marqué Pascale Arbillot. « On me l’a dit au réveil, je m’en souviendrai toute ma vie », assure-t-elle face à Faustine Bollaert. Sur le coup, la jeune femme de 18 ans n’a « pas vraiment bien compris » ce qu’il venait de se passer, si ce n’est qu’elle ne pouvait « pas trop en parler. On ne peut pas partager ça ». Mais surtout, elle se souvient que c’était très « abstrait ». Malgré sa maladie et une fausse couche, Pascale Arbillot a finalement eu le bonheur de connaître les joies de la maternité. Puisqu’elle a donné naissance à un garçon prénommé Léonard, et désormais

Retrouvez cet article sur GALA

Bernadette Chirac : comment elle a découvert l'infidélité de son mari
VIDEO - Eglantine Eméyé : comment son fils aîné a vécu l'autisme de son frère
VIDEO - Benjamin Castaldi face à l’infidélité d’une ex, comment il l’a découvert
VIDÉO - Enora Malagré fustige "l'indifférence totale" des chroniqueurs de TPMP lorsqu'elle a révélé son endométriose
VIDEO - Mort de Jacques Chirac, Emmanuel Macron : "Nous l'aimions autant qu'il nous aimait"