VIDEO Pascal Praud amusé : une journaliste en duplex perturbée par une intervention de sa fille de quatre ans

·1 min de lecture

Après des semaines de silence, de rumeurs et de statu quo, Emmanuel Macron s'est exprimé devant les Français, le 31 mars dernier. Le chef de l'Etat a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie. Alors que beaucoup de Français redoutaient un nouveau confinement généralisé comme en 2020, le couperet s'est finalement avéré moins affûté que prévu. Le président de la République a ainsi annoncé que l'ensemble du territoire allait être concerné par les mesures déjà en place dans 19 départements, dont l'ensemble de l'Île-de-France. Mais pas de confinement généralisé, et pas d'attestation pour sortir à moins de 10 kilomètres de son domicile, mais les déplacements inter-régionaux sont fortement limités. La plus forte mesure, finalement, est la fermeture des établissements scolaires. Outre cette décision, Emmanuel Macron a insisté pour que le télétravail soit systématique. Des mesures dont n'était pas fan Pascal Praud, et dont il vient d'être indirectement victime.

Ce mardi 6 avril, Pascal Praud interrogeait Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Point, qui a dernièrement interviewé Edouard Philippe. En plein échange, les propos de la journaliste étaient couverts par les bruits d'un enfant. En effet, Nathalie Schuck répondait depuis chez elle et était perturbée par Joy, quatre ans. "Excusez-moi, je crois que vous entendez ma fille derrière", a-t-elle fini par glisser. "Chacun a compris que vous êtes passée en télétravail", s'est amusé Pascal Praud. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Meghan Markle menteuse ? Le journaliste Piers Morgan sort du silence
Emilie Picch enceinte : l'ex-chroniqueuse de NRJ12 hospitalisée après une hémorragie
PHOTO Johnny Hallyday : Laura Smet publie un cliché de son père qui émeut les internautes
Clara Morgane nue avec un harnais : les internautes hypnotisés par sa photo "érotique"
"Ça aurait pu finir beaucoup plus mal…" : après son agression, Bernard Tapie donne de ses nouvelles