VIDEO. Parler pour ne plus frapper

"Je n'avais pas les mots", "pour la justice ce sont toujours les hommes les coupables", "je ne savais pas que même une gifle c'est interdit"... Parfois pour la première fois, ces auteurs de violences conjugales mettent des mots sur leurs actes. Ils ont tous été condamnés à suivre un stage de responsabilisation pénale de deux jours, par le parquet de Vesoul. Confrontés aux conséquences de leurs gestes Des éducateurs, des psychologues vont tenter de les confronter aux conséquences de leurs gestes, sur leur famille, sur eux-mêmes. Deux jours pour essayer de faire vaciller la mécanique de la violence. Un reportage de Perrine Bonnet, Claire-Marie Denis et Mikael Bozo diffusé dans "Envoyé spécial" le 28 janvier 2021. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".