VIDEO. Les ours polaires chassent les morses en les assommant avec des blocs de glace ou de pierre

·2 min de lecture

Une étude de la revue Arctic confirme ce que les chasseurs inuits disent depuis des siècles : les ours polaires utilisent parfois des pierres et de la glace pour matraquer les morses.

Entre la fin du 18ème siècle et le début du 21ème siècle, des explorateurs et naturalistes ont transcrit les récits d’inuits du Groenland et de l’Arctique canadien, selon lesquels les ours polaires fracassaient parfois le crâne des morses avec des blocs de glace ou de pierre. Mais ces histoires n’ont guère été prises au sérieux, et plutôt assimilées au monde fantastique de Nanuq, le grand ours blanc dont le mythe oral raconte qu’il prend forme humaine. Or, ce scepticisme de bon aloi confinait semble-t-il à la cécité…

Un ours jette un rocher sur un morse, gravure de 1865. © Charles Francis, Hall Library of Congress

"Cette technique de chasse à l’outil est réaliste chez les ours polaires, même si elle est sans doute peu fréquente, et limitée à la chasse des proies de grande taille", estiment, le canadien , l’un des biologistes d’Ursus maritimus les plus réputés au monde, le danois Erik Borne, qui a décrypté le dernier récit audio d’un chasseur inuit de renom, et l’américaine Kristin Laidre, spécialiste de la prédation des ursidés sur les morses. Ces grands mammifères marins, pesant jusqu’à 1300 kilogrammes et dotés d’énormes défenses ont des crânes épais et très durs, qui résistent même à la pression de la gueule d’un ours affamé, qui atteint pourtant 800 kg/cm², soit 7845 newton ! Soit du règne animal.

Un ours blanc capable de jeter un outil comme un ballon de basket

Ce sont les exploits de GoGo, un ours blanc du zoo japonais d'Osaka, qui ont incité Ian Stirling à reconsidérer le sujet d’un œil neuf. Ses gardiens ont suspendu de la viande au dessus de son enclos, à priori hors de sa portée. Mais l’animal a mis au point plusieurs méthodes pour obtenir sa pitance, en la renversant avec un bâton par exemple. "Mieux, il utilise ses deux pattes avant pour lancer un objet comme un ballon de basket " (voir photo D ci dessous) explique le biologiste de l’Université d’Alberta (Canada).(Voir vidéo et photos ci dessous). Soit la technique que les animaux utilisent pour tuer [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles