VIDEO N'oubliez pas les paroles : Jennifer éliminée après un record de victoires, la maestro fond en larmes

·1 min de lecture

Jennifer le savait, et avait même prévenu. « C’est la concentration qui joue beaucoup. On a beau accumuler et apprendre, apprendre, apprendre, si on n’est pas en état au moment de sortir les mots, à l’instant T… ça fout tout en l’air. C’est vraiment la concentration qui joue beaucoup » expliquait la maestro de N’oubliez pas les paroles il y a quelques jours sur le plateau de France 2. A la quatrième place du classement des plus grands maestros, la jeune femme se rapprochait doucement mais sûrement de ses concurrents indirects. Seulement voilà, ce mardi 5 janvier, Jennifer a été éliminée de N’oubliez pas les paroles. Comble de la malchance, c’est la chanson Puisque tu pars, de Jean-Jacques Goldman, qui a précipité sa chute. « C’était prémonitoire ! » a-t-elle d’abord lancé, tentant de cacher son amertume.

Sous le choc, Jennifer, qui détient le record de victoires dans l’émission avec 64 duels remportés, n’a pu contenir ses larmes, et s’est montrée particulièrement bonne joueuse. « J’ai pu profiter à fond, et c’est tellement exceptionnel d’être ici. Il faut le vivre pour le comprendre. Et je suis super contente d’avoir vécu ça, merci à tout le monde » a-t-elle déclaré, en larmes.

En dépit de son élimination, Jennifer dit n’avoir « aucun regret ». « Je suis tombée sur une candidate très forte et je suis tombée, surtout, sur une même chanson que je ne connaissais pas, Puisque tu pars de Jean-Jacques Goldman » a-t-elle confié dans un entretien accordé à Télé Star. « Le rythme est très (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO TPMP : Cyril Hanouna ironise sur les gros problèmes de son de l'émission
VIDEO N’oubliez pas les paroles : Nagui fait une mise au point sur la « fatigue » que peuvent ressentir les Maestros
VIDEO Slam : une candidate a fait une compétition… avec Chuck Norris !
VIDEO Cyril Hanouna tacle violemment Arthur avec une parodie diffusée dans TPMP
VIDEO Affaire conclue : Harold Hessel troublé par une vendeuse qui craque pour lui