VIDEO N'oubliez pas les paroles : la blague (très) salace de Nagui dénoncée par Fabien

En dix-huit victoires, Geoffrey a déjà remporté 116 000 euros dans N'oubliez pas les paroles. L'objectif : remporter deux autres victoires pour obtenir un voyage en plus. Mais pour cela, il doit battre ses adversaires. Lundi 24 mai, c'est Florian qu'il affrontait. L'entrée du candidat, chanteur lyrique de métier, a beaucoup impressionné Nagui. "Je suis supplémentaire au choeur de l'opéra de Paris, au choeur de Radio France, j'ai fait parti du choeur de l'armée française un temps, je tourne un peu dans tous les opéras, j'essaye de faire une carrière de soliste également", lui a expliqué Florian, précisant qu'il avait chanté God save the Queen pour la Reine d'Angleterre. Mais cela ne l'a pas aidé à remporter des points dans l'émission. À la fin de la première manche, Florian n'avait que trente points (contre quatre-vingt-dix pour Geoffrey).

"On a parlé de beaucoup de choses avec Florian, pas de ce qu'il voulait faire avec 20 000 euros", a noté Nagui pendant l'émission, ajoutant : "Lorsqu'on vit à Tourcoing, qu'on chante du lyrique à Paris, l'idéal est de passer son brevet de…" "De pilotage d'avion", a répondu Florian. "Comme ça vous avez votre avion et vous venez quand vous voulez", a indiqué l'animateur, avant de se faire rembarrer par le candidat : "Non, c'est beaucoup trop cher, ou alors il faut que je gagne énormément. C'est une passion, de pouvoir piloter, de pouvoir louer un petit avion et partir." Pour l'instant, il n'a pas volé seul. "Je prends des cours", a-t-il précisé. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Eurovision 2021 : le résultat du test de dépistage de drogue du candidat italien révélé
"Je n'étais pas décédé" : Bertrand Chameroy revient sur sa longue traversée du désert
« J’étais dans le déni » : Anne Sinclair sort du silence dix ans après la révélation de l'affaire DSK
Jean-Luc Reichmann partage ses problèmes de voisinage sur Instagram
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : cette anecdote inattendue de Nagui sur le prince Albert