VIDEO. La naissance en plein jour d’un bébé koala a été filmée, une séquence saisissante

·2 min de lecture

Sept centimètres. Pour pouvoir vivre, le bébé koala à peine né doit parcourir ce trajet pour se réfugier dans la poche de sa mère. Dans une vidéo au suspense haletant, le zoo de Duisbourg nous fait partager les premières reptations de cette minuscule vie qui commence. La revue de presse Allemagne est entièrement consacrée aux animaux sauvages vivant au contact des humains.

Lorsqu’il sort du ventre de sa mère, après 32 jours de gestation, le koala (Phascolarctus cinereus) n’est pas encore doté de la fourrure qui le rend si irrésistible. Il n’est alors qu’un minuscule nouveau-né tout rose et entièrement dépourvu de poils, comme on le voit dans une impressionnante vidéo partagée par le zoo de Duisbourg (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), qui nous montre les toutes premières minutes de la vie d’un bébé koala. Ce moment est décisif pour le marsupial, explique le magazine , car il doit arriver à ramper jusque dans la poche ventrale de sa mère, où il pourra continuer de se développer bien au chaud. Personne ne peut alors l’aider, ni les soigneurs, ni sa génitrice, fermement accrochée à un arbre. Ses yeux sont exorbités, son souffle rapide, car lors de la mise bas elle se trouve dans un état proche de la transe, qui l’aide à se maintenir immobile pour permettre à son petit de trouver le chemin au travers de sa fourrure. Ce trajet, long de 7 centimètres environ, représente un sacré parcours pour le jeune koala, aveugle et sourd, qui ne peut se guider qu’à l’aide de son odorat. C’est aussi grâce à ce sens qu’il va choisir, une fois lové dans la poche protectrice, un des deux tétons auquel il va s’agripper. À cet instant précis, sa mère y injecte du lait et la mamelle se gonfle dans la bouche du petit.

Lorsqu'il naît, le koala pèse moins d'un gramme et mesure moins de deux centimètres. © Mario Chindemi / Zoo de Duisbourg

Comme le bébé koala doit ensuite grandir et prendre du poids tout en restant à l’abri des regards, son état de santé ne peut être mesuré que par le contrôle du poids de sa mère. Il commencera par sortir une patte avant, puis une patte arrière, avant de cligner des yeux pour la première fois au bout de cinq mois. Il ne s’aventurera en dehors de la poche que quelques semaines plus tard, pour ses premières tentatives d’escalade. Un autre moment délicat l’attend alors, car il devra en même temps changer de mode alimentaire et passer [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles