VIDEO Nagui : cet incident technique survenu en plein tournage qui l’handicape au quotidien

·1 min de lecture

Ce samedi 5 juin avait un air de renouveau pour Nagui. Alors qu’il va bientôt rendre les rênes de Tout le monde veut prendre sa place, le mari de Mélanie Page animait un tout nouveau programme : Le club des invincibles. Quatre candidats, stars d’émissions télévisées, sont venus affronter des célébrités, comme Sylvie Tellier, Laurent Mariotte, Bruno Guillon ou encore Thomas Isle. Un animateur que le papa de quatre enfants connaît très bien, puisqu’il a longtemps été l’homme qui murmurait dans son oreillette. Jusqu’à ce qu’un incident technique survienne et change complètement la façon de travailler de Nagui. Un épisode traumatisant, que l’animateur n’a jamais oublié.

Une histoire qu’il n’hésite pas à qualifier volontiers de “triste”. “Il y a eu un test d’oreillette un jour. Quelqu’un m’a envoyé ce qu’on appelle du 1000. C’est-à-dire un son extrêmement fort de 1000 Hertz qui m’a donné des acouphènes. Appelons un chat un chat. Et je n’ai plus jamais voulu mettre d’oreillette”, a révélé l’animateur. Sauf que cette décision est particulièrement embêtante lorsque l’on présente une émission télévisée. “Comment on va faire pour compléter les phrases, pour dire si c’est juste ou si c’est faux, ou dire qu’il faut tant de mots à trouver…”, a énuméré Nagui. Mais le mari de Mélanie Page a plus d’un tour dans son sac, et a trouvé une solution parfaite. “La personne qui a succédé à Thomas à l’émission, je lui ai demandé de le faire au micro. Et c’est comme ça qu’est née Cruella. Suite à un handicap (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Le club des invincibles : Nagui salue sa « maîtresse » devant sa femme Mélanie Page
« Il va y avoir des surprises » : Nagui fait une grande annonce sur Instagram
VIDEO Incroyables transformations : une candidate perd 12 kilos, son compagnon n'en revient pas
VIDEO Les Z’amours : Bruno Guillon vanne deux candidats sur leur énorme différence de taille
VIDEO Trempé sous une énorme averse, un journaliste de BFM TV fait rire ses collègues