VIDEO N’oubliez pas les paroles : la Maestro Valentine très mal à l’aise après une remarque de Nagui

·1 min de lecture

Depuis plusieurs semaines, Valentine rafle la mise dans N’oubliez pas les paroles. La jeune femme excelle dans l’art du karaoké, à tel point que ce mercredi 17 février, sa cagnotte s’est élevée à 38 000 euros. Un constat qui a beaucoup ému la principale intéressée. Les larmes aux yeux, elle a avoué à Nagui qu’elle avait encore du mal à réaliser le bel exploit qu’elle venait d’atteindre. Mais sans Sophie, l’une des candidates qui s’est frottée à son talent pour cette émission, Valentine n’aurait peut-être pas réussi. Plutôt bien installée derrière son micro de Maestro, ses nerfs sont toujours mis à rude épreuve avec les adversaires qui lui font face. Alors quand l’un d’eux se trompe de mots ou perd ses moyens en oubliant les mots, Valentine n’a d’autre réaction que celle de se réjouir intérieurement, avec toute la discrétion qui la caractérise. Pourtant, ce mercredi 17 février, la jolie brune n’a apparemment pas pu masquer sa joie de voir sa concurrente Sophie échouer sur Quand tu chantes, titre de Nana Mouskouri.

Si Valentine a poursuivi, tout sourire, la chanson avec Sophie après l’échec de cette dernière, elle a vite déchanté quand la musique s’est arrêtée. « Mais vous n’avez pas le droit de faire ça ! », lui a dit Nagui, choqué par ce que venait de faire la Maestro. Ne sachant pas vraiment où l’animateur voulait en venir, Valentine était quelque peu décontenancée. Mais ce n’était sans doute rien comparé à ce qu’elle a dû ressentir quand le meilleur ennemi de la voix-off Cruella (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Top Chef : un candidat ému aux larmes en pensant à son grand-père
VIDEO Georges Tron : l'ancien secrétaire d'Etat condamné à 5 ans de prison pour viol et agression sexuelle
VIDEO Top Chef : deux candidats attirés l'un par l'autre ? Les internautes en sont sûrs
PHOTOS Laeticia Hallyday entourée de Jalil Lespert et de Joy : ces adorables clichés de famille
Prince Philip hospitalisé : son état n'est pas lié à une contamination à la Covid-19