VIDEO Mort de Philippe Chatel : le bel hommage de Séverine Vincent, la première interprète d’Emilie Jolie

·1 min de lecture

« Je m'appelle Émilie Jolie, je m'appelle Émilie Jolie / Je voudrais partir avec vous tout au bout du ciel sur vos ailes / Et je voudrais vivre avec vous ma vie ». Ces paroles légères empruntes de naïveté et de douceur sont entrées au panthéon de la comédie musicale française. C’est en 1979 que l’auteur et compositeur Philippe Chatel décide de réunir un parterre de stars afin d’adapter un conte musicale avec la complicité de son ami Jean-Louis Bucchi. C’est ainsi que Georges Brassens, Henri Salvador, Sylvie Vartan, Laurent Voulzy, Julien Clerc ou encore Louis Chedid sont les premiers à incarner les personnages d'Emilie Jolie, un spectacle qui deviendra rapidement culte. Malheureusement, Philippe Chatel est décédé ce vendredi 19 février à l’âge de soixante-douze ans, comme l’a annoncé sa fille Emilie à l’AFP.

Invitée à réagir sur les ondes de BFMTV, Séverine Vincent, la première interprète d’Emilie a tenu à lui rendre un dernier hommage : « Au bout de 40 ans, c’est toujours là, commence t-elle. J’avais dix ans, il en avait trente. J’ai le souvenir d'un garçon très doux, que j'ai rencontré au studio d'enregistrement. Il m'a regardé droit dans les yeux en me disant : 'Je viens d'avoir une petite fille, Emilie. Je veux lui faire le plus beau cadeau du monde. C'est toi qui va porter sa voix. Est-ce que tu es d'accord ?' Je vois toujours ses yeux. J'ai toujours ses yeux dans ma mémoire et ce moment-là qui était magnifique. » Le début d’une belle histoire, comme elle l’explique par (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Sonia Rolland : ce qu'elle pense de la relation de son ex Jalil Lespert avec Laeticia Hallyday
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : Nagui impressionné par le physique d'un célèbre animateur
VIDEO Les Z'amours : la remarque cruelle d'un candidat à sa femme après une opération pour ne plus avoir d'enfant
Nabilla : le gérant d'une boîte de nuit l'accuse de lui avoir volé 5 000 euros
Daniel Radcliffe : pourquoi il a honte de sa prestation dans les premiers films Harry Potter