VIDEO - "On marche sur la tête" : le Pr Gilles Pialoux outré chez Laurence Ferrari

·1 min de lecture

Gilles Pialoux était une nouvelle fois en colère. Alors que le niveau d'occupation des services de réanimation a récemment dépassé celui de la deuxième vague, le chef des maladies infectieuses à l'hôpital Tenon était invité à l'antenne de CNews pour rendre compte de la situation alarmante qui a eu lieu dans certains hôpitaux. "Quand la réanimation est pleine, ce qui est le cas par exemple chez nous à Tenon, vingt lit de réanimations, normal, on prend des unités de soins intensifs qui, normalement, reçoivent des malades de pathologies rénales, pneumologiques et on met des patients Covid. L'étape d'après, c'est d'utiliser des blocs. Déjà dans des hôpitaux du nord de Paris, on utilise des blocs opératoires, on ferme donc de l'activité opératoire", a-t-il expliqué, et d'ajouter, pessimiste quant à l'avenir : "Je pense qu'on marche sur la tête."

Face à Laurence Ferrari, le scientifique a estimé que les mesures qui avaient été prises par le gouvernement étaient "déconnectées de la réalité" : "On est avec des mesures qui sont complètement déconnectées de la réalité (...) Franchement, on va avoir des semaines extrêmement difficiles pour l'hôpital public et pour l'hôpital privé aussi", a-t-il prévenu. La veille, c'est le même qui avait tiré la sonnette d'alarme, en déclarant que l'épidémie de Covid-19 était devenue "hors de contrôle" : "On est dans le rouge cramoisi. On sait que, de toute façon, on en a pour des semaines avec les mesures qui ont été prises", avait-il déclaré à l'antenne (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Joe Biden : ses chiens de retour à la Maison Blanche après avoir subi un stage
VIDEO - Sophie Darel : à 78 ans, "la vieillesse la fait souffrir"
VIDEO - Nathalie Saint-Cricq ose une blague chez Pascal Praud : "C'était pour mettre un peu d'ambiance !"
VIDÉO - "Une rumeur qui court" : mise au point de Martin Blachier sur son ex-épouse
"Long et difficile" : Cynthia, la fille de Michel Sardou, évoque son divorce houleux