VIDEO. Métiers invisibles à l'hôpital : agents de liaison, agents de salubrité et transporteurs

Le quotidien de Christiane Shakespeare, agente de liaison Chaque jour, Christiane est en charge de récupérer les bilans, notamment de prises de sang. Son défi : les récupérer au plus vite pour que le patient soit informé rapidement. Avec la crise liée au Covid-19, Christiane constate qu'il y a plus de reconnaissance vis-à-vis de son métier et espère que cette dynamique se maintiendra. Le quotidien de Florian Biron, agent de salubrité Florian est en charge de débarrasser les déchets. Son rôle est crucial, surtout en cette période. "Avec le Covid-19, ce qui a changé, c'est la production de déchets. On était à dix tonnes au mois de mars, au mois d'avril, on est à quasiment vingt tonnes", souligne-t-il. L'évacutation des déchets se fait normalement toutes les 48 heures. Mais avec les risques liés au coronavirus, il veille à ce que tout soit évacué quotidiennement pour éviter la surinfection. Le quotidien de Thibault Celestin, transporteur Sans Thibault, les soignants ne pourraient pas travailler. C'est lui qui leur apporte les blouses, les masques ou encore les charlottes. "Si on ne leur livrait pas tout le matériel, il faudrait qu'ils descendent et ils seraient moins auprès des patients pour sauver des vies", explique-t-il.