VIDEO Licenciement de Guillaume Meurice : la directrice de France Inter se justifie et s'agace face à Yann Barthès dans Quotidien

La directrice de France Inter était invitée dans "Quotidien", sur TMC. L'occasion de faire une mise au point concernant le licenciement de Guillaume Meurice, ce qui a provoqué quelques tensions avec Yann Barthès.

Le 12 juin 2024, Yann Barthès a reçu Adèle Van Reeth, la directrice de France Inter, dans son émission Quotidien, sur TMC. L'occasion de revenir sur le licenciement de Guillaume Meurice de France Inter, annoncé la veille. La tension était palpable.

Après avoir été suspendu d'antenne début mai, Guillaume Meurice a appris le 11 juin 2024 qu'il était viré de France Inter car il avait réitéré le 28 avril sur les ondes de la radio une blague datant du 29 octobre 2023. Elle concernait le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, qu'il qualifiait de "sorte de nazi mais sans prépuce". Au lendemain de l'annonce, l'humoriste de 42 ans avait pris la parole sur les réseaux sociaux afin de faire part de sa tristesse et pour régler ses comptes avec France Inter. "Aujourd'hui, j'ai le coeur gros. Pas à cause de notre séparation forcée, ni de la manière dont notre histoire se termine. Si je suis triste, c'est de te laisser ainsi, dirigée par des âmes de si peu de scrupules. De celles qui ont comme boussole leur soif d'obéir, et un tableur Excel à la place du cerveau. De celles qui s'imaginent que tu leur appartiens mais qui t'oublieront sitôt leur mandat terminé pour gérer une autre boîte, benchmarker une start-up ou un ministre. S'il y a toutefois une vertu à la fin de notre aventure, c'est d'exposer au grand jour leur brutalité. Derrière leur pseudo bienveillance, leurs grands sourires, leurs coups de com', il y a les coups de menton, les coups de matraque",...

Lire la suite


À lire aussi

Constance Gay (Face à face) : Grâce à sa carrière, elle a pu s'offrir ce dont elle a toujours rêvé
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
Omar Sy face à la bigamie : il a grandi dans une ambiance compliquée, "face à deux femmes..."