VIDEO. L'histoire de Mohammad qui avait été violemment éjecté de sa tente

Mohammad est originaire d'Afghanistan. Il a 22 ans. Il est arrivé en France le 6 novembre 2020. Dans la soirée du 23 novembre 2020, il a été violemment éjecté de sa tente par la police. "Je me suis dit : je suis venu dans ce pays pour ma protection mais la police, elle est censée protéger le peuple", confie-t-il. En arrivant en France, Mohammad ne savait pas où dormir et a fini par rejoindre d'autres personnes dans sa situation, à Saint-Denis, avant de finalement se retrouver place de la République. "Ils ont agrippé la tente par derrière et ils m'ont jeté par terre. Et quand on m'a jeté par terre, vraiment j'étais désespéré", confie Mohammad. "Liberté, égalité, fraternité, c'est les trois principes de la devise de la France" Après avoir été éjecté de sa tente, Mohammad a longuement erré dans les rues avant de s'installer à Rosa Park, dans le nord de Paris. "On a dormi à peu près 1 heure et ensuite la police est venue. On nous a réveillés et on nous a dit de partir d'ici. On leur a demandé : "Où est-ce qu'on peut aller ? On a pas d'endroit où dormir."", raconte-t-il. Aujourd'hui, Mohammad reste choqué par ce qui lui est arrivé. Depuis environ 3 semaines, il vit à Cergy Préfecture, dans un centre d'hébergement temporaire. "Liberté, égalité, fraternité, c'est les trois principes de la devise de la France. C'est pas juste les 3 devises de cette statue, c'est la devise de toute la France", estime-t-il.