VIDÉO - Les larmes d’un garçon de 11 ans qui fuit l’Ukraine seul émeuvent toute l’Europe

·2 min de lecture
Un enfant ayant fui l'Ukraine seul émeut toute l'Europe - REUTERS (REUTERS)

La vidéo d’un petit Ukrainien de 11 ans qui a rejoint seul la frontière slovaque a ému toute l’Europe. Mis dans un train par sa mère qui devait rester pour s’occuper de sa propre mère, il a finalement été pris en charge dans son pays d’accueil.

Ce sont des images insoutenables. Ce mardi 8 mars 2022, le journaliste Mohamed Bouhafsi a profité de sa présence pour révéler la vidéo d’un petit garçon de 11 ans, en pleurs, qui a dû fuir l’Ukraine sans ses parents, rapporte le site du magazine GQ. Filmées par un reporter de CNN, ces scènes bouleversantes illustrent tristement le destin de nombreux enfants ukrainiens, livrés à eux-mêmes à cause de l’invasion russe.

Originaire de Zaporijia, ville martyre où une immense centrale nucléaire a été bombardée par les forces russes, ce petit garçon a été mis seul dans un train par sa mère, Yulia Pisetskaya. Elle-même coincée sur place par l’obligation de s’occuper de sa propre mère, incapable de se déplacer, elle ne pouvait faire autrement. La jeune femme a donc confié à son fils une petite valise et un bout de papier avec les coordonnées de membres de sa famille vivant à Bratislava, la capitale slovaque.

La détermination d’un “vrai héros”

Contactée par plusieurs médias, Yulia a précisé que son fils avait été aidé, nourri et protégé par des gens au cours de son voyage et a tenu à les remercier. L’enfant a ensuite été pris en charge par les gardes-frontières puis mis en sécurité en attendant de retrouver sa famille. Largement diffusées sur les réseaux sociaux européens, ces images du petit garçon sont même arrivées jusqu’au ministre de l’Intérieur slovaque. Selon l’homme politique, le jeune Ukrainien a “conquis tout le monde avec son sourire, son intrépidité et sa détermination digne d'un vrai héros”.

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, plusieurs dizaines d’enfants ont été tués par les combats et plusieurs centaines ont été blessées. Selon le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unis, ils seraient déjà 35 à avoir trouvé la mort depuis le 24 février. Des chiffres revus à la hausse par les autorités ukrainiennes qui parlent quant à elles de 38 enfants tués et 840 autres blessés.

Ce contenu peut également vous intéresser