VIDEO. L’Eglise catholique reste divisée sur les questions familiales

Rendre l’Eglise catholique plus accueillante à toutes les formes de famille : concubinages, unions civiles, couples homosexuels. C’était l’enjeu du synode de Rome, qui réunissait samedi 18 octobre des évêques du monde entier et le pape François. Ce dernier s’est finalement contenté d’approuver un rapport tenant compte des réticences des prélats les plus conservateurs. Dans ce texte, aucun accord n'a ainsi été dégagé sur les cas des divorcés et des homosexuels.

Les fidèles, rencontrés place Saint-Pierre, estiment pourtant que l’Eglise doit "se moderniser". "La religion doit être accessible à tous (...). On n'a pas le droit de juger" dit une femme. Un homme, lui, estime qu’il faut "s'ouvrir" mais sans "dépasser une certaine frontière".

Seconde assemblée dans un an

Mais certains prélats, à l’instar de Mgr Joseph Zuza, ont encore des convictions bien arrêtées. "Le mariage, c’est l’homme et la femme", annonce-t-il. D’autres sont plus ouverts : "Les homosexuels, en tant que personnes, ont toujours fait partie de la communauté chrétienne", défend Mgr Enrico Solmi.

En s’appuyant sur la base de travail approuvée samedi à Rome, le pape François tranchera les clivages au terme d’une seconde assemblée, convoquée dans un an.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Le synode sur la famille adopte un message vantant "l'amour conjugal indissoluble"
VIDEO. Venu de Nantes, un dragon géant parade à Pékin
VIDEO. Un homme trouve une souris morte dans son gobelet de café de McDonald
VIDEO. Une réforme difficile à mener pour le pape François
VIDEO. Ebola : les équipages des compagnies aériennes inquiets