VIDEO. L'écrivain et réalisateur Mehdi Charef raconte son premier jour en France

L'écrivain et réalisateur Mehdi Charef est arrivé en France lorsqu'il avait 10 ans, en novembre 1962. Il se souvient très bien de ce jour-là, notamment de la première cité qu'il a traversée où il se voyait déjà habiter. Mais très vite, en continuant à marcher d'immeuble en immeuble, l'élan d’enthousiasme s'est transformé en désillusion. "Et puis mon père est rentré là-dedans, puis j'ai vu que c'étaient que des baraques, c'était un bidonville", se souvient Mehdi Charef. L'écrivain se souvient de ce mois de novembre 1962 : "J'ai eu l'impression qu'il a duré 6 mois", confie-t-il.On s'est mis à oublier quand on était gamin, à oublier d'où on venait en Algérie. Mehdi Charef à Brut.Si les premiers instants en France furent difficiles pour Mehdi Charef, il raconte néanmoins s'être peu à peu habitué à son quartier. Malgré les contraintes. "Ce qui est emmerdant, c'est qu'on avait toujours la boue, on avait toujours de la boue aux semelles des chaussures", se souvient-il. Outre cela, le jeune Mehdi Charef a également dû rattraper ses années scolaires de retard par le biais d'une classe de rattrapage : "Un jour, on s'est rendu compte qu'on pensait en français, qu'on parlait en français."