VIDEO. "La justice ne se rend jamais sur les réseaux sociaux", estime Éric Dupont-Moretti

"Ce mouvement de libération de la parole, c'est extraordinaire d'abord parce que ça libère, c'est un poids considérable, colossal pour les victimes (…) en revanche je dis : "Attention, la justice et vous le savez, ne se rend jamais sur les réseaux sociaux", a déclaré Éric Dupont-Moretti. Selon lui, la parole doit être reçue par la justice qui elle sera en mesure de faire son travail. Il met en avant, notamment, les règles de preuve qui doivent être mises en place. Et l'anonymat sur Internet ? Aussi, Éric Dupont-Moretti veut rester prudent sur la question de l'anonymat sur Internet. Il pointe la lâcheté consistant à "balancer des insanités, des injures, des propos antisémites, racistes, homophobes, c'est insupportable". Il considère toutefois que l'anonymat peut aussi "protéger" et permettre d'exprimer certaines opinions. "Si vous interdisez l'anonymat, vous avez des tas de gens qui n'osent pas, qui ne veulent pas, voilà, ça appartient à l'intime de chacun, dire un certain nombre de choses, qui ne peuvent pas le faire, et on en viendrait au fond à réprimer une liberté d'expression", explique le garde des Sceaux.