VIDEO - "J'avais envie de me suicider" : chez Pascal Praud, le cri du coeur d'une cheffe d'entreprise

·1 min de lecture

Les petits commerçants tirent la sonnette d'alarme ! Echaudés par le premier confinement durant lequel ils ont dû fermer, ce second confinement qui a débuté le 30 octobre dernier n'arrange rien. Ce vendredi 13 novembre, Pascal Praud s'est entretenu par vidéoconférence avec une cheffe d'une toute petit entreprise dans L'heure des pros et elle n'a pas pu retenir ses larmes en évoquant le sort de son établissement. En effet, Sylvie Brossard n'a touché les aides de l'Etat qu'à deux reprises, en mars et avril, et depuis, plus rien.

"Je passe ma vie à écrire à tout le monde", a-t-elle assuré dans un sanglot. Et de regretter qu'on ne lui accorde aucune aide dans cette période compliquée. "J'ai essuyé des refus à cause d'un contentieux fiscal," a-t-elle dénoncé. A cause de ce second confinement, et alors que son chiffre d'affaires est égal à 0€ depuis mars dernier, Sylvie Brossard a dû se séparer de ses deux employés. Un crève-coeur.

"Je ne veux pas mourir à cause de ça. Je veux vivre. Nous sommes des millions de commerçants et on ne se relèvera pas," a-t-elle expliqué à celui qui a étrillé Jean Castex. Puis d'admettre qu'elle avait pensé à mettre fin à ses jours. "On va devenir cinglés, on va se suicider ! Je vais vous le dire, vendredi dernier, je cherchais où me suicider, voilà", a-t-elle conclu. Les mots forts de cette femme de 58 ans ont touché les téléspectateurs.

Lire la suite sur le site de GALA

Pierre Charby hospitalisé d'urgence : le chanteur « a eu très peur » deux ans après son AVC
Märtha Louise de Norvège : son compagnon Shaman Durek surnommé "Raspoutine" à leurs débuts
Mort de l’acteur Djedje Apali, qui était porté disparu
"Je n'ai pas forcé la porte du studio" : François Hollande s'agace face à Nicolas Demorand
VIDEO - "J'ai perdu quelqu'un du Covid" : une ministre émue aux larmes chez Cyril Hanouna