VIDEO « J’ai attendu toute ma vie ce moment » : pourquoi Bérengère Krief était-elle très heureuse dans C à vous ?

·1 min de lecture

Invitée dans C à vous, la suite ce lundi 14 juin, Bérengère Krief avait les yeux qui pétillaient un peu plus que d’habitude. Et ce n’était pas du tout parce qu’elle était à la même table que Patrick Cohen : l’humoriste était surtout heureuse d’avoir la chance de rencontrer une de ses idoles. Didier Bourdon, actuellement en pleine promotion de son album Le Bourdon, était aussi l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine. Et comme l’a rappelé la journaliste dès le début de son émission, Bérengère Krief est « sa plus grande fan » ! Pour le montrer aux téléspectateurs, elle a diffusé une adorable archive datant de 1991 où l’on voit l’humoriste, alors enfant, chanter les tubes Isabelle a les yeux bleus et C’est toi que je t’aime avec son petit frère. « C’est mignon, ça ! », s’est exclamé Didier Bourdon, amusé. « J'ai huit, neuf ans et mon frère a cinq ans, s’est souvenue Bérengère Krief. On y a passé la matinée. On connaissait, enfin, moi surtout... Je connaissais les paroles par cœur. Ça dure 20 minutes, il y a des chorés, des mises en scène, etc. »

Didier Bourdon a beaucoup apprécié la vidéo : « Vous êtes tous les deux à croquer », a glissé l’ancien membre des Inconnus à sa consœur. Ravie, Bérengère Krief a confié qu’elle était très heureuse d’être à ses côtés ce 14 juin : « J'ai attendu toute ma vie ce moment ! Quand on m'a dit que j'étais invitée avec Didier, je me suis dit : “Mais alors là, si c'est pas le moment de sortir ma vidéo… Je crois que c'est maintenant, quoi !” » Didier Bourdon (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Koh-Lanta : pourquoi, malgré les critiques, la finale restera en deux parties
VIDEO Malaise sur BFM TV : une femme avoue en direct fumer des substances illicites
VIDEO Les Z’amours : Bruno Guillon corrige un candidat qui pense ressembler à Pierre Niney
Familles nombreuses, la vie en XXL : après les Santoro, une autre famille va quitter l’émission
Malaise de Christian Eriksen : ce drame similaire qui avait provoqué l'inquiétude dans l'équipe de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles