VIDEO Incroyables Transformations : une petite fille assure parler avec le fantôme de son grand-père

·1 min de lecture

Les experts d’Incroyables Transformations ont une fois de plus rempli une mission riche en émotion. Ce lundi 3 mai, Virginie Fauconnier, Ludivine Aubourg et Nicolas Waldorf sont venus en aide à Aurélie, une maman au plus mal psychologiquement. « Il y a six ans, on a perdu notre papa, a expliqué sa sœur Stéphanie. Elle a vraiment du mal à s’en remettre. Au bout de six ans, elle n’a toujours pas fait son deuil. Dès qu’on prononce le mot “papa”, elle a toujours la petite larme à l’œil. » A fleur de peau, Aurélie a fondu en larmes dès son entrée dans l’agence. « Qu’est-ce qui se passe ? On n’a rien dit, encore, lui a lancé Ludivine Aubourg. Tu arrives et déjà tu pleures, pourquoi ? » Les yeux rougis, un mouchoir dans les mains, la candidate s’est installée dans le canapé et a expliqué qu’elle était complexée par son physique : depuis le décès de son père, Aurélie gonfle au niveau du cou et du ventre. « En fait, mon subconscient n’accepte pas le décès de mon papa, a-t-elle confié. Il y a six ans, mon papa est décédé devant moi. Il y a un médecin qui a trouvé que j’avais une maladie neurologique, qui comprenait le choc émotionnel. »

Selon le médecin d’Aurélie, ses changements physiques seraient dus au traumatisme : « Le fait que mon papa soit décédé avec ma fille dans les bras, j’ai tout accumulé. Ma maladie s’est déclenchée huit mois et trois semaines après le décès de mon papa, donc la durée de ma grossesse, a-t-elle expliqué aux experts. Le médecin pense que mon subconscient me fait (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Les Z’amours : une candidate a montré ses fesses au prince Albert de Monaco
The Voice 2021 : moment d'émotion avec les adieux de Paul'O, le musicien livre un douloureux message au public
VIDEO N'oubliez pas les paroles : Lucille chante en anglais, les internautes se moquent
VIDEO Affaire Conclue : Sophie Davant se moque de l’idée saugrenue de son experte
VIDEO Les Z’amours : Bruno Guillon dégoûté par l’habitude alimentaire d'une candidate