VIDEO Incroyables transformations : une candidate "mi-satanique mi-licorne" sidère les experts

·1 min de lecture

Les experts d'Incroyables transformations ont eu beau avoir été longuement briefés par la tante d'Ida, ils ont tout de même été très surpris lorsque cette dernière a poussé la porte de leur atelier fashion. Bas résilles, jupe en cuir informe, top de dentelle mal coupé, cheveux gras plaqués sur le crâne, maquillage multicolore sur les yeux et rouge à lèvres bleu ciel, le look de la jeune future esthéticienne était pour le moins tonitruant ! "Est ce qu'on a des gousses d'ail ?", s'est enquis Nicolas Waldorf, le coiffeur de l'émission, horrifié. "Mais le look est satanique", a lancé Charla Carter aussi grimaçante que désespérée. Ludivine Aubourg arrivée en renfort de l'équipe pendant le congé maternité de Léa Djadja a fait le même constat désenchanté et a exprimé son désarroi à la candidate avec une franchise brutale...

"Ecoute on a un côté dark, un côté licorne, un côté angélique, moi je suis un peu confuse", a-t-elle expliqué à Ida. "On dirait un featuring entre Rammstein [un groupe allemand de Metal industriel, ndlr], et Chantal Goya", a reproché l'experte en maquillage qui a aussitôt illustré ses propos avec un petit sonore très explicite. Ida, persuadée que seule sa tante avait encore du mal avec son look extrême est tombée de haut en découvrant par l'intermédiaire d'une lettre remise aux experts que sa meilleure amie était également mal à l'aise en sa compagnie à cause de son look. "Avant je me démarquais pas assez des autres maintenant que j'ai un style atypique j'arrive un (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Cyril Féraud surpris par le tatouage très original d'un candidat de Slam
VIDEO Les Z’amours : furieuse, une candidate découpe tous les caleçons de son mari
VIDEO Emmanuel Macron : cette date annoncée en privé pour un retour à la vie normale
VIDEO Top Chef : pris de panique, Baptiste perd ses moyens face au chef Leon
VIDEO Un dîner presque parfait : un candidat tente le trompe-l’œil, c’est un désastre