VIDEO Incroyables Transformations : une candidate beaucoup trop sexy choque les experts

Les nerfs des experts du relooking d’Incroyables Transformations sont bien souvent mis à rudes épreuves. Il y a ceux qui passent leur vie en pyjama, ceux qui s'opèrent seuls, ou encore ceux qui nettoient leurs dreadlocks à la machine à laver. Et ce 13 février, Nicolas Waldorf, Léa Djadja et Charla Carter ont eu le souffle coupé par Elodie. Mais pas dans le bon sens du terme ! Car si cette candidate est venue demander l’aide des spécialistes d’Incroyables Transformations, c’est à cause de son look beaucoup trop sexy. En effet, Elodie n’hésite pas à sortir en sous-vêtements dans la rue ! Si bien qu’en arrivant face aux spécialistes de M6, ils n’ont pas pu cacher à quel point ils étaient choqués. “Non mais Elodie, on voit tout !”, s’est exclamée Charla Carter. Il faut dire que sa mini-robe en mailles dorées ne cachait vraiment pas grand-chose. A tel point que son string, ainsi que ses fesses, étaient visibles en transparence. “C’est très sexy. Mais ça va du coup, ce grain de beauté que t’as sur le ventre ? On voit tout !”, a ironisé Nicolas Waldorf, face à la candidate.

"Sexy mais pas vulgaire"

Un look “too-much” pour Charla Carter, tandis que l’expert en coiffure en a remis une couche : “Tu sors d’un club ? (...) Pourquoi tu te déguises comme ça ?”. Et si Elodie a choisi ce look très sexy, accompagné de cheveux très rouges, c’est parce qu’elle a envie de se faire remarquer maintenant qu’elle est célibataire. “J’aime plaire, j’ai pas envie de passer dans un endroit sans qu’on me remarque”,

Retrouvez cet article sur Voici

Meghan Markle et Harry : leur dernière décision choc qui les éloigne définitivement de Buckingham Palace
Patrick Balkany dévoile le nombre de kilos qu'il a perdu en prison, et c'est impressionnant
Blake Lively explique comment elle choisit ses rôles depuis qu'elle est mère
PHOTO Laurence Boccolini dévoile des clichés d'elle jeune sur Instagram et elle était déjà canon !
VIDEO Coluche candidat à la présidentielle en 1981 : découvrez sa lettre d’abandon exclusive