VIDEO Incroyables transformations : les bouleversantes raisons derrière le look d'une candidate

·1 min de lecture

C'est la jeune Lolita qui a poussé les portes de l'atelier des experts de Incroyables transformations. Face à Nicolas Waldorf, Ludivine Aubourg et Charla Carter, Lolita une toute jeune fille habillée de vêtements amples et colorés d'inspiration diverses et variées tout autant qu'indéfinissables. Le visage de Lolita est également orné d'un maquillage à l'indienne alors même qu'il n'a pour elle aucune signification particulière. Les experts n'ont pas besoin de creuser longtemps pour découvrir que Lolita ne se sent pas elle-même dans ce look qui est pour elle comme une prison, celle d'un deuil qu'elle n'a pas réussi à accomplir. En réalité les vêtements de la candidate à la transformation sont un hommage à son parrain, un homme auquel elle a été profondément attachée et qui a fait le choix de se suicider il y a six ans. Nicolas Waldorf laisse au placard ses habituelles pitreries devant l'adolescence fragile " Tu t'habilles comme ça pour qu'il continue à exister ? " demande-t-il finaud. Lolita en larmes répond par l'affirmative.

L'envie de changement est déjà présente pour la jeune femme qui aspire désormais à sortir d'un carcan trop lourd à porter mais la lettre remise aux experts par sa maman Corinne, est probablement le petit coup de pouce qui manquait à la jeune fille pour qu'enfin elle sorte de sa coquille de chagrin : " Je suis fière de la belle jeune fille que tu es devenue écrit sa maman notre parcours de vie est très difficile et tu as toujours su avancer, cependant tu dois (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Les Z'Amours, un jeu trop "vulgaire" ? Cyril Hanouna revient sur l'arrêt de l'émission de France 2
VIDEO Affaire conclue : Caroline Margeridon se moque de l’objet apporté par un vendeur
Un si grand soleil : la femme de Benjamin Bourgois intègre le casting de la série !
VIDEO Affaire conclue : un vendeur se sépare d'un tableau abîmé lors d'une dispute familiale féroce
Mariés au premier regard : les candidats sont-ils rémunérés ?