VIDEO Gros couac dans C à Vous : la régie commet une bourde et diffuse des images qui n'étaient pas prévues

·1 min de lecture

Une émission de télévision, c'est avant tout un travail d'équipe. Si l'animateur et les chroniqueurs sont les seuls à apparaître à l'écran, ils sont en réalité très nombreux à oeuvrer dans l'ombre. Et lorsqu'ils commettent une bourde, cela ne passe pas inaperçu ! En témoigne la mésaventure d'Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de C à vous, ce vendredi 20 novembre. L'animatrice de 50 ans recevait Cynthia Fleury, venue pour parler de son essai Ci-gît l’amer : guérir du ressentiment, sorti aux éditions Gallimard. Mais alors que la psychanalyste exposait son oeuvre et son point de vue sur la société, elle a soudainement été interrompue... par Arnaud Montebourg ! En effet l'ancien compagnon d'Audrey Pulvar s'entretenait avec Gilles Bornstein dans l'émission Votre instant politique sur France Info, lorsque son interview a soudainement été diffusée en simultané sur les deux chaînes. Un petit bug technique qui a tout de même duré pendant une longue minute, privant les téléspectateurs de France 5 du témoignage de Cynthia Fleury.

Sur les réseaux sociaux, les messages ont évidemment afflué de la part des adeptes de C à Vous, qui ne comprenaient pas pourquoi leur émission était soudainement remplacée par les images de Franceinfo. Un mystère finalement élucidé par Anne-Elisabeth Lemoine en personne, qui a expliqué que les équipes techniques avaient commis une petite bourde. "Il y a eu une erreur à la régie finale de France Télévisions. Pendant quelques secondes, au lieu d'écouter Cynthia (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Paul El Kharrat : à peine débarqué dans Les Grosses Têtes, il corrige déjà une erreur de Laurent Ruquier !
Michel Drucker hospitalisé : Patrick Sébastien donne des nouvelles de l'animateur
PHOTO Clara Morgane nue dans son lit, elle rend un hommage sexy à Marilyn Monroe
VIDEO "Vous avez le droit de m'humilier" : Nicolas Bedos s'agace face à Anne Sinclair
PHOTO Vincent Cassel : « choqué » par une décision du gouvernement, il pousse un coup de gueule