VIDEO - François Hollande "trop léger" face au Covid ? "J'ai des enfants, j'ai envie de les voir"

·1 min de lecture

Alors que le président de la République Emmanuel Macron doit s'exprimer ce mercredi 28 octobre à 20 heures, l'hypothèse d'un reconfinement de la population se fait de plus en plus crédible. Cette décision controversée semble être la piste privilégiée du gouvernement pour maîtriser la seconde vague de la pandémie de coronavirus. Mais cette mesure stricte aurait-elle pu être évitée en agissant plus tôt alors que certains spécialistes tirent la sonnette d'alarme sur la situation sanitaire depuis juillet ? Comme la cigale de la fable de La Fontaine, les Français ont-ils trop dansé cet été et laissé flamber les cas de Covid-19 ?

Interrogé sur la situation actuelle dans la matinale de franceinfo, ce mercredi 28 octobre, François Hollande a analysé qu'elle pouvait en effet être le résultat d'une mauvaise gestion du déconfinement, avec un gouvernement qui a agi trop rapidement et des Français qui n'ont pas tous été responsables. Après le confinement, il y a eu une volonté de reprendre - trop tôt - une vie normale. Ce que l'ancien président de la République comprend parfaitement : "Je crois que ça vaut pour nous tous. On avait tellement envie après le premier confinement, qui avait été long, qui avait été douloureux, qui avait été difficile économiquement... Il faut se souvenir de ce qu'ont subi les restaurateurs, les entreprises de spectacles, les économies qui ont été bouleversées, chavirées, des licenciements qui ont été prononcés... Donc il y avait cette envie tout à fait respectable (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - C à vous : Anne-Elisabeth Lemoine adresse un tendre clin d’oeil à son fils Vasco
"La pratique du gentil bordel" : François Hollande a laissé des traces à l’Elysée
La princesse Margaret hémiplégique et dépressive : les efforts d’Elizabeth II pour la maintenir en vie
VIDÉO - « J’ai perdu pied » : Maïwenn raconte son deuil impossible après la mort de son grand-père
Suicide d’Ari Behn : pourquoi le roi de Norvège tient à protéger ses petites-filles