VIDEO. Faut-il ramasser les feuilles mortes en automne ?

Laissées à terre, les feuilles alimentent le sol en nutriments, l'enrichissant en azote et en carbone en se décomposant. Une fois le printemps arrivé, cela lui permettra de mieux retenir l'humidité et d'être plus fertile. Déposées sur les plates-bandes, elles constituent également une couche protectrice face au froid et contre l'apparition de mauvaises herbes. Mais le bénéfice n'est pas uniquement au profit du jardinier : les feuilles mortes jouent un rôle essentiel dans le renouvellement des écosystèmes. Une protection pour certains pollinisateurs L'hiver, elles servent de protection à certains pollinisateurs hibernant dans le sol, comme les bourdons, en plus de servir de nourriture à des espèces fertilisant le sol, comme les vers de terre. Fantastique atout pour les jardiniers et la biodiversité, les feuilles mortes doivent cependant être surveillées avec attention. Si la couche est trop épaisse, le gazon peut se détériorer à cause du manque de lumière et d'oxygène. Attention aux feuilles d'un arbre malade Les feuilles d'un arbre malade peuvent également transmettre la maladie à d'autres végétaux. Pour garder une belle pelouse sans renoncer aux bienfaits de l'automne, il est possible en cas d'excès de retirer une partie des feuilles, afin de ne laisser qu'un couvert épars. Le surplus peut être utilisé comme paillage sur les plates-bandes, dans le potager ou autour des arbres et des arbustes. Il peut aussi éventuellement être ajouté au compost. Il ne faut surtout pas brûler les feuilles : cela émettra une quantité importante de gaz carbonique, et tuera tous les petits animaux présents autour des feuillages. En France, c'est d'ailleurs interdit et puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 euros.