VIDEO. Excision : "J'entendais des cris. Après, c'était à mon tour" : le poignant témoignage d'Aïssatou

"J'ai pas vu les personnes parce que c'était dans le noir (…) on me disait de ne pas bouger." Aïssatou a été excisée quand elle avait 8 ans : on lui a coupé le clitoris et les petites lèvres. "On m'a rien expliqué jusqu'à aujourd'hui, en tout cas les personnes qui doivent m'expliquer ne m'ont jamais expliqué pourquoi", confie Aïssatou. Aujourd'hui, elle voit cet acte comme une "coupure à la vie". "On nous coupe tout désir, tout désir à la vie", fustige-t-elle. Pour Aïssatou, c'est son corps tout entier qui a été cassé. "Pour moi, j'ai deux dates de naissance" Le 3 juillet 2020, Aïssatou a bénéficié d'une chirurgie réparatrice, suite à son excision, 31 ans après. "C'est une renaissance, là je suis née", confie-t-elle, émue. Plus qu'un désir retrouvé, elle se sent aujourd'hui femme à part entière : "C'est une connexion avec son corps."