VIDEO. Européennes : "Nous avons pris collectivement une branlée", juge Cambadélis

"Nous avons pris collectivement une branlée." Et quand Jean-Christophe Cambadélis dit "nous", il vise "tous les partis". Le patron du PS a le sens de la formule, lundi 26 mai, au micro d'Europe 1, pour commenter les résultats des élections européennes, marquées par la victoire du Front national et la déroute du Parti socialiste.

Live : les résultats définitifs des élections européennes

A moins de 14%, le parti au pouvoir arrive loin derrière l'UMP (environ 20%) et, très loin derrière le Front national en tête, avec 24,96% des voix, selon la totalisation quasi-définitive du ministère de l'Intérieur. Il bat ainsi son plus mauvais score à une élection européenne, celui de 1994. Le premier secrétaire du PS voit dans cette nouvelle débâcle "une séquence qui a commencé aux élections municipales et qui se poursuit".

En dépit du remaniement du gouvernement début avril et du changement de tête au sein du parti, les socialistes ne sont donc pas parvenus à enrayer l'hémorragie des municipales de mars, au cours desquelles ils ont perdu 155 villes de plus 9 000 habitants. Cambadélis juge que Hollande "doit [en] tirer les conséquences." Et d'ajouter : "J'espère que le président de la République [les] portera à Bruxelles et que, mardi, il dira à l'ensemble de nos partenaires qu'il faut diamétralement changer de politique."



Retrouvez cet article sur Francetv info

Européennes : élue dimanche, la numéro deux de la liste FN dans l'Ouest démissionne
INFOGRAPHIE. Le FN largement en tête : découvrez les résultats des européennes en France
Affaire Bygmalion : le député UMP Pierre Lellouche porte plainte pour usurpation d'identité
Affaire Bygmalion : Jean-François Copé va porter plainte contre X
Affaire Bygmalion : la défense de Copé mise à mal