VIDEO. « Emotion, réflexion, inclusivité… C’est dans l’ADN de "Life is strange" », confie le scénariste Jean-Luc Cano

Propos recueillis par Vincent Julé

INTERVIEW - Les frères Diaz arrivent au bout de leur périple dans le cinquième et dernier épisode du jeu « Life is strange 2 », une fin tout en émotions pour les personnages, les joueurs et les développeurs

C’est la dernière ligne droite. Pour les frères Diaz, Sean et Daniel, qui sillonnent les routes américaines direction leur Mexique natal, mais aussi pour les équipes du studio Dontnod, qui bouclent le cinquième et dernier épisode de Life is strange 2. « On a peut-être sous-estimé la charge de travail, ironise le scénariste Jean-Luc Cano. Le jeu est un road trip, donc il faut refaire le décor, créer de nouveaux personnages, intégrer de nouvelles mécaniques. »

Après avoir rencontré les directeurs du jeu, Raoul Barbet et Michel Koch, au début de l’aventure, 20 Minutes profite de cette ultime virée, disponible depuis mardi sur PS4, Xbox One et PC, pour revenir avec le scénariste sur l’aventure Life is strange, le travail de Dontnod, et les jeux narratifs, un genre à part dans l’industrie.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
«Life is Strange»: Comment le Français Jonathan Morali a créé une bande originale folk à lier
VIDEO. «Life is strange 2»: «Comment écrire un personnage d'enfant? C'était notre défi principal»
VIDEO. «Captain Spirit»: Un petit jeu vidéo gratuit mais de grosses émotions