VIDEO. Election américaine : "On se préparait à remporter cette élection. On l'a remportée", affirme Donald Trump, avant même les résultats définitifs du scrutin

Il revendique sa victoire, avant l'issue définitive du scrutin. Le président américain, Donald Trump, a affirmé avoir remporté l'élection présidentielle américaine vers 2h30 (8h30, heure française), mercredi 4 novembre, lors d'une allocution à la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis). >> Election américaine : découvrez les résultats Etat par Etat, les réactions et analyses dans notre direct "Les résultats ce soir ont été phénoménaux (...) Regardez tous ces Etats que nous avons remporté ce soir !", s'est félicité le dirigeant et candidat républicain, après sa victoire dans 23 Etats, dont quatre Etats clés : la Floride, l'Iowa, le Texas et l'Ohio. "On se préparait à remporter cette élection. On l'a remportée", a-t-il affirmé. "Il est également clair que nous avons remporté la Géorgie. On a également remporté la Caroline du Nord. L'Arizona, ce sera peut-être une victoire. On remporte la Pennsylvanie avec une très grande marge, on est devant dans le Michigan, on remporte le Wisconsin", a avancé Donald Trump, avant même l'annonce des résultats définitifs dans ces différents Etats. Ces derniers, notamment la Pennsylvanie qu'il avait remporté en 2016 face à Hillary Clinton, sont des Etats décisifs dans l'issue du scrutin présidentiel."Nous sommes sur la voie de la victoire" Le président américain s'est dit prêt à "aller devant la Cour suprême des Etats-Unis" pour assurer cette victoire, "pour que tous les votes s'arrêtent et qu'ils ne trouvent pas des bulletins à 4 heures du matin". "Nous gagnerons, en ce qui me concerne nous l'avons déjà gagné", a-t-il insisté. "Nous sommes sur la voie de la victoire et nous allons assurer de nouveau la grandeur de l'Amérique." Donald Trump a évoqué "une fraude pour le peuple américain", "une énorme tricherie", en référence au contexte d'attente des résultats définitifs. "Ils savaient qu'ils ne pouvaient pas gagner, ils ont dit 'on va aller devant les tribunaux'", a-t-il déclaré, visant le camp démocrate de Joe Biden.