VIDEO. Ebola : les tests du vaccin canadien débuteront dans quelques semaines en Afrique

Dans le laboratoire national de microbiologie de Winnipeg, au Canada, les scientifiques travaillent dans des conditions extrêmes. Le laboratoire est classé niveau 4, soir le niveau de sécurité le plus élevé.

Une course contre la montre

Le vaccin contre Ebola développé ici, le ZMapp, est l’un des deux considérés comme "prometteur" par l’Organisation mondiale de la santé. Sept patients occidentaux ont reçu ce traitement. Parmi eux, Nancy Writebol, l’infirmière américaine, guérie grâce à lui. Un autre patient, un médecin, a lui aussi survécu.

Mais deux autres patients qui l'avaient reçu sont morts. "L’efficacité du traitement dépend de l’état du malade et aussi du moment où il commence à prendre le ZMapp", explique le docteur Xiangguo Qio, biologiste à Winnipeg.

Les essais du ZMapp en Afrique sur des patients volontaires devraient débuter dans quelques semaines.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Ebola : un soignant au Texas a contracté le virus
La célébrité peut-elle rendre "fou" ?
Pourquoi le virus Ebola fait-il si peur?
VIDEO. Portraits croisés de travailleurs humanitaires
La Russie dit avoir créé trois vaccins contre Ebola, "prêts avant six mois"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles