VIDEO. D'un enclos minuscule aux grands espaces, l'histoire de l'éléphant Kavaan

Kaavan est le dernier éléphant d'Asie vivant au Pakistan et a vécu enfermé presque toute sa vie. "L'enclos est terrible. Il ne répond à aucune norme internationale sur la captivité des éléphants", déplore Frank Göritz, vétérinaire en chef. Kaavan serait né en 1985 au Sri Lanka. Très jeune, il est offert au Pakistan par le gouvernement sri lankais, pour célébrer l'entente entre les deux pays. Au Pakistan, les éléphants d'Asie ont disparu depuis plusieurs siècles à l'état sauvage. Kaavan est alors exposé au zoo d'Islamabad, la capitale. Pendant longtemps, il partage son enclos avec Saheli, une femelle éléphant. Mais en mai 2012, alors qu'elle n'a qu'une vingtaine d'années, Saheli meurt et Kaavan se retrouve seul dans son enclos, où il est régulièrement enchaîné et dans lequel il manifeste des troubles mentaux. Une décision historique En 2015 et 2016, deux pétitions pour le sauver récoltent plusieurs centaines de milliers de signatures. Une campagne internationale, soutenue par la chanteuse Cher, demande qu'il soit transféré dans un sanctuaire. Les responsables du zoo assurent chercher un autre éléphant pour lui tenir compagnie et rejettent la plupart des accusations. En décembre 2016, Kaavan est examiné par des vétérinaires de l'ONG Four Paws. Ils confirment que le zoo ne respecte pas les standards internationaux et demandent des mesures pour améliorer le bien-être de Kaavan. Mais en mai 2020, la Haute cour d'Islamabad adopte une décision historique. Elle ordonne la fermeture du zoo et demande le déplacement de l'éléphant dans un sanctuaire. Après plus de 30 ans de captivité, Kaavan va retrouver de grands espaces et d'autres éléphants.