VIDEO - Denise Fabre mise à pied pour un fou rire : ça ne plaisantait pas à la télé

·1 min de lecture

Elles ont fait partie du quotidien des Français pendant des années. Dans son édition du samedi 22 mai, le journal de 20 heures de France 2 a consacré un sujet aux speakerines de la télévision française. Pour l'occasion, l'une d'entre elles a accepté de témoigner. Connue pour ses yeux bleus et sa bonne humeur, Denise Fabre a également marqué l'esprit des téléspectateurs avec ses fous rires communicatifs. L'un d'entre eux lui a d'ailleurs valu une mise à pied de plusieurs semaines, comme l'ont précisé nos confrères de France 2.

Le 14 août 1979, durant le journal télévisé, elle se trouvait en duplex de Gruyère, une ville située dans le canton suisse de Fribourg. En s'exprimant à l'antenne, Denise Fabre a soudainement été prise d'un fou rire resté dans les annales de la télévision française. "Je ne vais jamais y arriver", avait-elle commenté à l'époque, à la fois amusée et embarrassée par la situation. "Ce fou rire lui vaudra trois semaines de mise à pied", a rappelé la voix-off du reportage diffusé sur France 2.

Invitée à témoigner lors de ce reportage, la principale intéressée s'est expliquée : "Moi je recevais des notes de service avec mes fous rires, en disant voulez-vous m'expliquer la raison de votre fou rire de tant à telle heure ?", a raconté l'ancienne speakerine dans le journal de 20 heures de France 2. Et de poursuivre : "Comment voulez-vous expliquer un fou rire ? C'est pas possible", s'est défendue Denise Fabre.

Un fou rire parmi d'autres, dont elle avait accepté de raconter (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"C'est difficile" : cette photo que Sheila a beaucoup de mal à regarder
Eurovision 2021 - Polémique Måneskin, l'Italie attaque : "La France est échaudée par sa 2e place"
Kate Middleton joue un rôle clé depuis la mort du prince Philip, mais lequel ?
Megadeth exclut son bassiste après un scandale sexuel
Marion Jollès-Grosjean en deuil : son vibrant hommage à un ami cher

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles