VIDEO Delphine Wespiser : découvrez le prénom inattendu que lui avaient donné ses parents à sa naissance

Le nombre de décès du coronavirus ne cesse d’augmenter. Et en première ligne, ce sont les membres du personnel hospitalier qui sont touchés. Depuis le début de l’épidémie, cinq médecins sont décédés du Covid-19. Parmi eux, le gynécologue-obstétricien de l’hôpital de Mulhouse, Jean-Marie Boegle, mort dimanche 22 mars, à l’âge de 66 ans. Un décès qui a beaucoup affecté Delphine Wespiser qui connaissait bien le médecin : il était son praticien depuis sa naissance. Sur Instagram, l’ancienne Miss a ainsi rendu hommage au gynécologue, « celui qui m’a donné confiance et a répondu à mes interrogations d’adolescentes et mes question de femmes, toujours à mes côtés ». Elle a également évoqué un regret : « J’aurais dû téléphoner la semaine dernière pour un rendez-vous, que je fais traîner, mais encore une fois, je ne l’ai pas fait. »

« Je me suis appelée Kevin un petit moment »

Mardi 24 mars, elle a profité de son passage dans l’émission Touche pas à mon poste – rebaptisée Ce soir chez Baba pendant le confinement – pour rendre un nouvel hommage au gynécologue Jean-Marie Boegle. « C’était mon gynécologue, c’était le gynécologue de ma maman, qui a suivi sa grossesse. C’était lui qui avait programmé ma naissance pour le 3 janvier. […] Quand je suis devenue adolescente, et jusqu’à aujourd’hui, c’était mon docteur. Doux, jovial, qui mettait à l’aise », a déclaré Delphine Wespiser. Avant de raconter une drôle d’anecdote sur sa naissance : « Ce jour-là, il avait une autre urgence, il n’avait pas

Retrouvez cet article sur Voici

Tom Villa confiné avec sa chérie... et ça ne se passe pas très bien : son hilarant appel à l’aide
PHOTO Kylie Jenner terriblement sexy en bikini : elle met le feu à la Toile
Printemps/été 2020 : les sneakers les plus tendances
Quotidien : l'émission de Yann Barthès raccourcie, découvrez sa nouvelle heure de diffusion
N’oubliez pas les paroles : Nagui déçoit les téléspectateurs, la production leur demande de ne pas s’énerver