VIDEO Un dîner presque parfait : une candidate manque de se prendre un énorme coup de bâton

·1 min de lecture

Un accident est si vite arrivé. Mieux vaut donc faire très attention quand on prévoit des activités insolites pour ses hôtes dans Un dîner presque parfait ! Cela peut vite tourner au désastre – on se souvient notamment de cette activité totalement ratée avec des poules très stressées – et casser toute tentative de mettre une bonne ambiance. Mais certains tentent quand même, car il faut bien se démarquer face aux autres concurrents… Dans la semaine en Corse actuellement diffusée sur W9, c’était au tour d’Eliette de recevoir ses rivaux ce jeudi 18 mars. Cette mère au foyer de 51 ans a organisé une soirée sur le thème « le Carnaval de Bastia », en hommage à ses racines brésiliennes. Outre la décoration jaune et verte et les plats typiques, Eliette a voulu impressionner avec son activité. Elle a donc choisi d’accrocher… une piñata sur sa terrasse couverte. SI la tradition est plus mexicaine que brésilienne, ses invités ne lui en ont pas tenu rigueur : ils étaient tous ravis de pouvoir se défouler en mettant des grands coups de bâton dans la guitare en carton.

Pierre-Olivier, le presque pro du trompe-l’œil, a réussi à faire un petit trou. Mais pour éclater la piñata, il fallait y aller un peu plus fort. Laurent a alors déboulé en mettant des grands coups… partout sauf sur la cible. Il a notamment écrasé son bâton contre un poteau de la terrasse. « Laurent, il a été exceptionnel. Je suis d’ailleurs encore surpris que la maison tienne debout après son coup sur le poteau ! », s’est amusé (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Conférence de Jean Castex : les internautes dans l'incompréhension totale après l'annonce des nouvelles mesures
VIDEO Jean Castex : ce détail de la conférence qui a profondément agacé les internautes d'emblée
VIDEO Le 6 à 7 : Benjamin Castaldi se fait sèchement tacler sur son régime
VIDEO Cyril Féraud surpris par le tatouage très original d'un candidat de Slam
VIDEO Incroyables transformations : une candidate "mi-satanique mi-licorne" sidère les experts