VIDEO. La crise économique selon Esther Duflo, prix Nobel d'économie

Avant la crise, le prix Nobel d'économie Esther Duflo a publié un ouvrage d'avant-garde "Économie utile pour des temps difficiles". Elle revient notamment sur la responsabilité des économies les plus riches pendant les crises. Pour Esther Duflo, c'est en effet un impératif moral de considérer les pays les plus pauvres tout en sachant que cela est également dans l'intéret des pays les plus riches. "Je ne vois pas comment on peut ne pas se dire que c'est la chose à faire absolument, qu'on ne peut pas laisser les gens mourir de faim pour se protéger nous-mêmes", fait valoir l'économiste. Aussi, Esther Duflo rappelle que "les États peuvent emprunter aujourd'hui à taux 0." Elle poursuit : "Le service de la dette lui-même ne coûte rien." Pour l'économiste, à partir du moment où l'on sait que cet argent est récupérable dans le futur, c'est ainsi un investissement qui est "très, très sûr". Selon elle, le plus simple est de considérer l'argent des emprunts comme de l'argent magique ou de l'argent gratuit. "Et l'erreur qui a été faite en 2008, sous l'impulsion allemande en particulier, c'était de se dire trop vite "ouh là là, il faut revenir à la discipline fiscale" et du coup de resserrer les écrous trop vite", souligne Esther Duflo.