VIDEO. Covid-19 : le professeur Philippe Juvin accuse le gouvernement de "mensonges", Gabriel Attal lui répond

Face-à-face tendu. Le professeur Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris et maire LR de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), était l'invité de l'émission "C à vous" sur France 5, jeudi 7 janvier, à l'occasion de la sortie de son livre Je ne tromperai jamais leur confiance (éd. Gallimard). Dans ce journal de bord, il pointe les "mensonges" et les "erreurs" du gouvernement dans sa gestion de la crise du Covid-19. Face à lui, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a tenu à faire une mise au point et à le mettre face à ses contradictions. "Dans votre livre, vous écrivez, le 28 février : 'Nous ne testons pas suffisamment. Nous avançons comme des somnambules.' Et sur LCI, le 6 mars, une semaine plus tard, vous dites : 'Pour les formes bénignes, ce n'est pas utile de faire des tests'", a notamment illustré Gabriel Attal. "Sur le confinement, vous dites le 3 mars : 'Le confinement est efficace, je pense qu'il faut confiner, je le dis publiquement.' Trois jours plus tard, sur LCI, vous déclariez qu''on ne peut pas confiner des villes entières'", a-t-il encore critiqué. Et le porte-parole du gouvernement de conclure : "Est-ce-que vous dites la vérité dans ce livre et, à ce moment-là, ça veut dire que vous ne disiez pas la vérité sur les plateaux de télévision ? Ou est-ce-que vous disiez la vérité sur les plateaux de télévision et à ce moment-là, ça veut dire que vous avez un peu réécrit l'histoire dans votre livre ?" S'il a reconnu que cette crise "a été très compliquée à gérer", Philippe Juvin a répondu à Gabriel Attal : "Il faut cesser de penser que tout a été bien fait", a-t-il insisté. Et après le cafouillage sur les masques, les atermoiements sur la vaccination montrent, selon lui, que "les leçons ne sont pas tirées".